Au début, Hajime ni…

1 Sep, 21

Quand on est assis au comptoir d’un minuscule bar en étage du quartier de Kabukichō, et que la mama-san, à la vie compliquée mais au kimono impeccable, vous tend votre verre de Yamazaki Sherry Cask avec un regard qui laisse deviner qu’elle a beaucoup mieux en réserve, il est malvenu de parler de son travail quotidien.

Surtout quand votre voisin japonais, professeur dans une éminente université du côté de Hongō, vous récite du Baudelaire dans le texte et que nous sommes lundi matin, vers 2 heures…

Donc ce blog ne parlera pas d’Atelier Akatombo, la maison d’édition. Enfin pas toujours…

Mais il n’évitera pas de parler de livres, surtout ceux du monde japonais. Y compris de ceux publiés par d’autres maisons, excellentes au demeurant. De ces livres aussi, qui ne seront jamais traduits, voire de ces livres qui restent à écrire, sans oublier ces livres impubliables parce que peu convenables.

Nous évoquerons aussi les revues, car on oublie un peu vite que le Japon est probablement le dernier παράδεισος, le dernier jardin des magazines qui animent la vie.

Et nous glisserons un senryū, l’un de ces poèmes courts, proches des haiku, mais parlant de la vie quotidienne…

紅葉よりめしにしようと海晏寺

Plutôt dîner au Kaianji
Qu’admirer les feuilles d’automne

Le Kaianji est un temple renommé du côté de Shinagawa à Tokyo. À une certaine époque, c’était un quartier des plaisirs très réputé…ご存知の方…

Auteur

Le moine de bar a passé plus de la moitié de sa vie en Asie. Il est dorénavant éditeur-fondateur, et parfois traducteur, d'Atelier Akatombo.

Coordonnées

info@blogakatombo.com
(日本語、English)

Liens utiles

DERNIERS Articles

Étiquettes

Calendrier

juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930